Accueil Blog Parquet flottant, stratifié ou massif : lequel choisir ?

Parquet flottant, stratifié ou massif : lequel choisir ?

Lorsque nous devons décider quel revêtement de sol choisir pour notre maison ou notre bureau, nous sommes confrontés à un grand nombre d’options sur le marché. Les deux plus populaires sont généralement le parquet en bois (massif ou contrecollé) ou le stratifié. Dans ce guide, nous verrons les principales différences entre les deux, les avantages et les inconvénients que cela implique et quelques conseils pour prendre la meilleure décision en fonction de vos besoins.

Parquet massif

Le parquet en bois est l’une des solutions les plus utilisées, surtout lorsqu’il s’agit de créer des sols chaleureux dans une maison. Fabriqué entièrement en bois massif ou en plusieurs couches de bois mélangés (parquet contrecollé), c’est une solution élégante et percutante, idéale pour ceux qui veulent une maison accueillante. Pour être considéré comme tel, un parquet doit avoir au moins une couche minimale de 2 millimètres de bois noble, sinon il n’entre pas dans cette catégorie.

Il n’est pas facile de s’y retrouver dans ce type de sol ; il faut choisir l’essence de bois (chacune ayant ses propres caractéristiques physiques et mécaniques), le type de parquet (massif, contrecollé), la classe d’aspect (cercle, triangle ou carré selon la présence ou l’absence de nœuds), la géométrie de pose (c’est-à-dire la façon dont les lames seront posées, en chevrons par exemple) et enfin la méthode de pose (collée ou flottante). Le bois, étant un matériau vivant, est capable de donner à la maison un aspect chaleureux et intime, tout en étant confortable et élégant.

Parquet stratifié

En revanche, le parquet stratifié, également appelé « parquet flottant« , est une solution beaucoup plus pratique et économique. Réalisé en fibres de bois et doté d’une couche adhésive recouverte par la surcouche (qui l’imperméabilise et le protège des dégradations), il imite parfaitement le parquet sans tous les inconvénients que présente le bois.

Les fibres, maintenues ensemble par des résines de qualité, en font une sorte de multicouche sans en faire un véritable parquet. Ce qui est censé être la couche de bois noble, qui donne au parquet l’apparence du type de bois que vous souhaitez, n’est en fait qu’une couche imprimée en haute définition qui l’imite très bien (y compris le grain et les nœuds).

La parquet stratifié est un revêtement de sol né dans les années 90, et qui a subi de nombreuses modifications au fil du temps jusqu’à devenir un produit excellent et à l’avant-garde. Les nouvelles technologies l’ont également rendu très résistant et adapté pour recouvrir le sol de maisons entières. Bien qu’il soit composé principalement de bois et de fibres, il ne peut être considéré comme un véritable parquet car il lui manque la couche noble d’au moins 2 millimètres. À l’œil, cependant, il est pratiquement identique et difficile à reconnaître.

Parquet massif ou stratifié : que choisir ?

Choisir entre un parquet stratifié ou massif n’est pas si facile et il y a souvent de nombreux doutes sur la façon de procéder. Vous devez bien évaluer les deux options et surtout connaître les avantages et les inconvénients qu’elles comportent. Il est nécessaire de connaître toutes les caractéristiques afin de ne pas se précipiter lors de l’achat.

Sachez, qu’il est toutefois possible de demander de l’aide à un spécialiste dans votre magasin de bricolage préféré, pour recevoir l’avis d’un expert et des conseils sur des cas spécifiques. Alors, maintenant, pour vous éclairer un peu plus sur le sujet, nous allons voir les avantages et les inconvénients de chacun des parquets, pour pouvoir choisir celui qui correspond le mieux à vos besoins.

NB : Pour la pose et la rénovation de votre parquet massif ou contrecollé, vous pouvez consulter nos guides d’achat sur les ponceuses, rabots électriques et autres scies à onglet qui vous assisteront dans tous vos travaux d’entretien et de pose.

Aspect économique

unCommençons par l’aspect économique, un aspect fondamental en matière de rénovation. D’une manière générale, le parquet massif est plus cher que le stratifié. Bien sûr, il existe des types de bois moins chers et des techniques de pose qui ne nécessitent pas l’intervention d’un menuisier expert (par exemple, le choix d’un parquet flottant contrecollé), mais le bois reste plus cher que le matériau synthétique.

Par conséquent, si l’aspect monétaire est très important pour vous et que vous ne disposez pas d’un budget particulièrement élevé, il est préférable d’opter pour le stratifié, qui offre d’excellentes performances pour un coût moindre. Si, en revanche, vous préférez le luxe et ne pouvez épargner aucune dépense, vous pouvez choisir n’importe quel type de parquet, même les plus chers comme le chêne français des carrés de Versailles, ou un bois massif traditionnel posé via des formes géométriques sur mesure.

Résistance et utilisation

deuxLe choix dépend également de l’endroit où vous devez poser votre revêtement de sol. Pour les environnements tels que les bureaux ou les magasins, le stratifié est plus recommandé car il présente une plus grande résistance aux impacts et aux rayures, et peut être choisi avec une classe de résistance adaptée à un piétinement continu et lourd.

Le parquet massif, quant à lui, est plus adapté aux environnements calmes tels que les appartements et maisons privés. Il est moins résistant et a tendance à s’abîmer plus facilement, malgré les traitements destinés à le rendre plus robuste. Si, toutefois, vous ne pouvez vous passez du bois, vous pouvez opter pour des essences ultra-résistantes, les mêmes que celles utilisées pour la construction des sols extérieurs. Ces types de parquet nécessitent toutefois un entretien, un aspect que nous aborderons dans le paragraphe suivant.

Entretien

troisUne fois posé (ce qui peut être fait par vous-même grâce à la pose flottante), le stratifié ne nécessite aucun entretien particulier (sauf s’il est endommagé par des sources de chaleur en contact avec le sol).

Le parquet massif, quant à lui, doit être poncé tous les 10 à 15 ans. Ce terme désigne la procédure par laquelle le bois est revigoré et ramené à l’état neuf. En pratique, grâce à certaines procédures spécifiques, une fine couche superficielle du bois est retirée. De cette façon, le sol a l’air neuf et est prêt pour son deuxième cycle de vie.

Par conséquent, au moment de choisir l’achat, il faut tenir compte du fait que le parquet sera soumis à un traitement continu dans le temps. Il ne suffit pas de le poser, comme c’est le cas pour de nombreux autres matériaux. La remise en état d’un parquet massif a aussi un prix important et nous devons en être conscients.

L’aspect naturel

quatreComme nous avons pu le comprendre, le stratifié présente de nombreux avantages, notamment en termes de praticité. Cependant, il n’est pas exempt de défauts. La principale est dictée par sa nature même : il ne s’agit pas de bois véritable et la différence peut être perçue, notamment par les sens du toucher et de l’ouïe.

Si, à première vue, il peut sembler être le même que le parquet massif, une fois acheté, on se rend compte qu’un parquet contrecollé n’est qu’une imitation. Il n’est pas aussi chaud que le bois, il n’est pas aussi isolant et il émet un son artificiel. En marchant en chaussures, vous vous rendrez compte que ce n’est pas un matériau naturel. Le stratifié n’a tout simplement pas les mêmes propriétés que le bois et n’amortit pas le son de la même manière. La chute d’un stylo résonne dans la pièce, tout comme les bruits de pas, des bruits auxquels il faut s’habituer.

Nettoyage

cinqLe parquet massif doit être nettoyé avec soin. Ce revêtement n’aime pas l’eau et doit être lavé avec un chiffon légèrement humide. En outre, vous devez faire très attention aux éventuelles infiltrations et à l’humidité. Le parquet stratifié, quant à lui, est plus résistant et ne souffre pas particulièrement de l’eau. Il peut être nettoyé moins fréquemment.

Une question de qualité

Un parquet stratifié premier prix est l’un des pires choix que vous puissiez faire, notamment parce qu’il ne durera pas longtemps. Parmi les inconvénients de ce matériau figurent les déformations de surface, qui se produisent surtout en cas de manque de qualité. Il en va de même pour les parquets en bois. Le bois de mauvaise qualité, sans certificat d’origine et de sécurité, vous causera beaucoup de problèmes.

Quel que soit le choix, il faut donc l’orienter vers le meilleur matériel. Vous ne pouvez pas perdre cela de vue, dans la recherche du prix le plus bas et le plus pratique. S’ils réunissent toutes les conditions nécessaires, ils constituent tous deux d’excellentes solutions pour votre sol.

Pour résumer

Pour résumer tout ce qui a été dit dans ce petit guide pour choisir entre parquet massif et stratifié, nous pouvons dire que le stratifié est.. :

  • Plus adapté aux environnements à fort trafic tels que les magasins, les bureaux et les halls ;
  • Plus résistant aux coups et aux rayures, mais peut être très endommagé s’il entre en contact avec des sources de chaleur ;
  • Synthétique et donc moins isolant sur le plan acoustique ;
  • Moins chaud au toucher, si l’on marche avec des chaussures, il fait du bruit et si l’on marche pieds nus, il n’offre pas la sensation de chaleur typique du bois ;
  • Moins coûteux, tant au niveau du matériau lui-même que de la pose et de l’entretien.

Alors que le parquet massif est :

  • Plus cher et plus précieux, surtout s’il s’agit de la variante 100% massif et non contrecollé ;
  • Plus chaud et plus isolant, il atténue le bruit et est beaucoup plus agréable au toucher ;
  • Plus difficile à traiter car elle doit être soigneusement nettoyée tous les jours et doit être re-traitée tous les 10-15 ans.